dimanche 10 janvier 2016

La vie sexuelle de l'huître et son torride érotisme


Je peux comprendre qu'on ne s'intéresse pas à l'érotisme chez l'huître, et de manière générale à sa sexualité. Pourtant, le sujet est intéressant. Pourquoi et comment l'huître, qui est hermaphrodite, change-t-elle de sexe ? Pourquoi l'huître plate en phase femelle conserve-t-elle les œufs dans sans coquille, alors que l'huître creuse les expulse (ce qui fait de l'une un animal vivipare et de l'autre, un animal ovipare) ? Cette variation montre qu'en réalité, fabriquer ses rejetons à l'extérieur du corps de la "mère", ou dans son corps ne fait pas une différence énorme - sinon que chez l'huître plate, la viviparité protège un peu plus la progéniture contre les prédateurs. (sanglots dans la voix : "Adieu lien sacré, moment exceptionnel où la femme nourrit son petit par le truchement de son propre corps ? Bonjour élevage en couveuse…?")

Et qu'est-ce qui déclenche le changement de sexe chez l'huître ? Qu'est-ce qui déclenche la production de sperme ou d'œufs ? Et surtout… y prend-elle du plaisir ? Personnellement, j'en doute. Chez l'huître, la reproduction est un mécanisme autonome. Il n'a pas besoin de plaisir pour fonctionner.

Alors que chez l'humain… pas de plaisir, pas de reproduction. Pourquoi les anorgastiques se reproduiraient-ils ? Pourquoi copuler si on n'y prend pas de plaisir ? Pour faire des enfants ? Comme c'est curieux... On ne perçoit pas assez bien à quel point la perpétuation, dans l'espèce humaine, n'est que le résultat hasardeux du plaisir, le croisement de deux mécanismes qui n'ont rien en commun, sinon de se dérouler dans la sphère "honteuse" du corps. Honteuse, car elle est ainsi appelée par les anatomistes : artère honteuse, veine honteuse, plexus honteux, etc. A noter par parenthèse que le honteux jouxte le sacré : artère sacrée, veine sacrée… Il n'existe pas de mécanisme spécifique initiant la reproduction chez l'homme - c'est juste un coup de bol (ou de malchance : demande à tes parents).

Une étude a révélé que 26% des américains ignoraient que la terre tournaient autour du soleil. Ricanements des européens, jusqu'à ce qu'on publie une autre étude démontrant que les européens sont tout aussi ignorants, voire plus. Dans ce domaine comme dans d'autres. Il n'y a que sur la question de l'évolution que les américains (très créationnistes pour des raisons religieuses), sont en net retrait par rapport aux européens. Tout le monde s'accorde pourtant sur l'importance de l'enseignement des sciences… même si en dix ans, on note une augmentation importante des croyances au paranormal d'après cette enquête. Dieu merci ?

Cher ami, je pense que ce n'est pas un scoop pour toi, cette histoire de terre qui tourne autour du soleil. Imagine maintenant que nous soyons en 1620. Copernic a publié, et il est mort, Galilée s'est déjà exprimé sur l'héliocentrisme. Tu habites Florence ou Pise. Es-tu de ceux qui savent déjà que la terre tourne autour du soleil ? Où de ceux qui s'en f…? Où de ceux qui, progrès notable, pensent que la voie lactée est constituée de nombreuses étoiles, mais considèrent encore que la terre est le centre de l'univers.

Au fait, pourquoi serait-ce si important de savoir comment s'organise notre maison ? Comment la Nature a disposé le monde ? Je pense que c'est important, sans pouvoir l'expliquer : genre connais-toi ton home. Sans doute un effet de la curiosité (la pulsion épistémophilique) dont nous sommes assez largement pourvus.

Mais si tu penses comme moi, te tiens-tu au courant de ce qui se passe en science ? Et si aujourd'hui, nous étions dans un nouveau 1620 ! Y a-t-il actuellement une nouveauté scientifique époustouflante que les scientifiques connaissent, mais qui n'a pas pénétré dans la masse des non-scientifiques ? Est-ce d'ailleurs possible aujourd'hui qu'un progrès scientifique majeur ne soit pas connu du public ? Si on en croit l'étude sur le géocentrisme, oui, on peut penser que la vérité scientifique ne pénètre pas si facilement les cercles des non spécialistes.

Au fait, sais-tu que l'espace est courbe ? Que la géométrie euclidienne n'est qu'une approximation utile pour ceux qui travaillent sur des "petites" dimensions ? Sais-tu que par un point, on peut faire passer une infinité de droites parallèles à une autre ? Et donc que l'univers a une taille (comme le jardin de mon oncle), mais que du fait de cet espace courbe, il n'y a pas d'après, de plus loin, d'au delà. Bref, monde béni, que notre univers n'a pas de voisins…

Sais-tu aussi que la conscience pourrait bien n'être qu'un phénomène accessoire, que le libre-arbitre serait une illusion, et que notre machine cérébrale décide de tout sans que ces décisions n'apparaissent dans ce que nous appelons notre conscience ? Que le "je" n'est que cet ensemble de circuits fonctionnant en parallèle, chacun travaillant selon ses propres règles - et non un centre coordonné de décisions, une place suprême où se décideraient nos choix ? Bref, qu'il n'existe pas vraiment de "je", pas de centre de la décision, mais à la place, une boîte (crânienne) où traîne une foultitude de circuits indépendants assez intelligemment connectés ? Indépendants : d'où les conflits internes et les désordres de notre esprit.

Sais-tu que la notion d'infini est une notion mathématique, mais qu'il n'existe sans doute pas d'infini en physique, dans la réalité (ce qui tombe sous le sens quand on y réfléchit deux secondes) ? Pas d'univers infini… pas de temps infini, mais une fin du temps… Comme il y a un début : notre univers, selon les dernières mesures, a 13,819 milliards d'année - pas une de plus, pas une de moins - jusqu'à la prochaine mesure.

Sais-tu aussi que l'expansion de l'univers s'accélère ? Que notre galaxie s'écarte des autres à une vitesse tellement plus grande que celle de cet abruti qui te dépasse sur l'autoroute et même que la fusée qui va placer un satellite en orbite ? Sais-tu que s'il est vrai que les corps s'attirent en fonction de leur masse et en raison inverse de leur distance, il existe à l'inverse une force répulsive à grande échelle, à laquelle on donne le nom d'énergie noire ? Qui explique précisément cette expansion de l'univers. Et que cette force répulsive composerait 73% de l'univers ? (mais n'expliquerait pas ton divorce)

Sais-tu que la psychanalyse, à laquelle les français (notamment ceux de France-Culture) attachent une importance délirante, n'est qu'une vaste fumisterie ? Car s'il s'agit d'une technique thérapeutique efficace (bien que coûteuse) dans certaines indications très précises… cette technique serait efficace quelle que soit la théorie qui la sous-tend. Et si la psychanalyse est non seulement une praxis (comme ils disent), c'est avant tout une théorie qui a présenté un véritable intérêt à son époque en renversant la vision qu'on pouvait avoir du fonctionnement psychique, bien trop organiciste... mais qui a été transformé en une véritable religion par ses épigones, dont on ne sait pas toujours, du charlatanisme ou de la crédulité, quelle est le trait le plus marquant ?

Sais-tu qu'avant le big bang, il n'y avait rien, même pas de temps. Et donc que parler d'"avant le big bang", c'est absurde.

Et vous, mesdames et mesdemoiselles, savez-vous que je viens d'une exo-planète (on en connaît aujourd'hui plusieurs centaines), et que mon sperme est splendidement phosphorescent ? Si vous voulez vérifier, envoyez-moi un mail.