jeudi 31 août 2017

Je suis ami avec le PDG de Samsung


Sincères condoléances à la famille et à leurs cousins Charette...


Je sais pas vous, mais moi, il y a un truc qui m'amuse (et m'agace un peu, il faut être honnête), c'est quand les gens me disent qu'ils sont surbookés. Oui, tu as bien lu, ils sont surbookés comme un siège d'avion sur lequel non pas un mais trois culs vont s'asseoir. Les pauvres… Rien que l'idée de voir ces gros culs s'approcher de moi pour m'écraser… beurk ! Et trois en même temps !

Dans le même temps, je vois qu'ils ont une activité Facebook, ou Twitter ou je ne sais pas quoi et envoient une grosse connerie sur leur page perso. Qu'ils fassent ce qu'ils veulent, je m'en fous bien plus que de ma première chemise.

Ah oui, au fait, ma première chemise, je l'adorais. C'était une chemise blanche en coton (sans doute 100%) avec un petit col classique boutonné et des manches courtes qui laissaient voir la peau bronzée de mes bras. Alors en fait, je m'en fous pas du tout, de cette première chemise. Et quand je pense à son destin tragique, je suis triste. Mais ce récit poignant, ce sera pour un autre jour.

Même à l'acmé de ma carrière professionnelle, je n'ai jamais été surbooké. Et pourtant, je bossais le samedi, souvent le dimanche, et parfois la nuit jusqu'à point d'heure. Qu'est-ce que tu fais après avoir bien bossé ? Moi je prends dix minutes de glande totale devant le réfrigérateur, à bouffer des restes juste parce que c'est relaxant, et que ça ne prend pas la tête de s'envoyer un demi litre de jus d'orange. Ensuite je fais les petites choses merdiques que j'ai à faire, payer une note, remplir un formulaire, répondre à un courrier, passer un coup de fil.

Jamais réussi à ne pas avoir trois minutes pour donner une information à quelqu'un qui me la demandait. Tu connais l'équation :

surbooké = Very Important Person

T'es important, toi ? Alors tu sais que tu es un genre de dieu pour moi, car ces gens importants, je les admire tu ne peux pas savoir comment ! Je les imagine genre une horde de directeurs de chez Samsung, avec leurs complets sombres, circulant dans des couloirs pleins de reflets d'acier et de boiseries sombres. Trop classe ! Et aussi en chaussettes, virevoltant de leur bureau à leur lit, puis de leur lit à leur bureau, puis de leur bureau à la cuisine, puis de la cuisine aux chiottes, toujours speedés, prenant des décisions qui engagent le monde en remettant leur slip. Ils sont la cheville ouvrière de notre pays, ils le font tourner. Tellement honoré de connaître cette élite !

Tu me diras que je pourrais me poser la question : pourquoi ils tardent tant à me répondre. Bien oui, peut-être que je suis chiant. C'est une hypothèse que je n'exclus pas…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire