samedi 26 août 2017

Moi, j'ai forcé mes enfants à regarder la télé dès l'âge d'un an…


Attends, je voudrais voir ça que mon père il m'interdise la télé !...

Une amie m'a dit - un peu paniquée - qu'on ne trouve que des articles contre la télé sur internet. Contre la télé pour les enfants. J'ai été un peu surpris. Mais je ne me suis pas donné la peine de vérifier. Des preuves de la sottise des gens sur internet, on en a toutes les secondes.

Pour la télé, je suppose que c'est la même chose que pour les ordinateurs. On confond le marteau avec la fracture du crâne.

Que la télé soit souvent bête, c'est évident. On ne voit pas comment il pourrait en être autrement. En effet, la télé doit plaire. Sinon, elle n'a pas de publicité et meurt, ou bien elle n'a pas d'audience, et on se demande à quoi elle sert. Elle doit plaire à un nombre suffisant de gens. Pour trouver ce nombre, il faut cibler dans la courbe de Gauss aux alentours du sommet de la cloche. Là où le plus gros effectif est groupé autour de la moyenne, avec un QI entre 90 et 110.

Alors si tu as un QI entre 90 et 110, impeccable, tu es en plein dans la cible ! Sinon… la télévision est variée. Elle élargit son spectre vers le bas : avec les émissions de clips, accessibles à partir d'un QI bien plus bas. Youpi, à 70 je suis encore bon !

Et aussi vers le haut, et on monte à 120 - moins que sur une autoroute, quand même… Résultat, si tu as nettement plus de 120, tu n'es plus vraiment dans la cible et tu t'ennuies souvent. C'est normal. La télé n'est pas fabriquée pour toi. Bien sûr, il y a les irremplaçables émissions d'information. J'ai souvenir de Culture Pub, qui essayait de mettre en perspective les campagnes de publicité sur la durée. Même s'il n'y avait pas besoin de beaucoup de gingin pour apprécier, c'était intéressant. Mais le reste, autant adhérer à un club de course à pied quand on est cul-de-jatte : on n'est pas fait pour.

Ça ne veut pas du tout dire que la télé est nuisible pour les enfants. Il y aurait même eu des études qui auraient démontré que des enfants de moins de deux ans exposés à la télé versus non exposés auraient eu un développement plus important. Il y a évidemment mille réserves à faire sur le mode de mesure du développement dans ces études, sur sa pérennité, etc. Mais au moins, on comprend que ce n'est pas deadly comme de mettre du calva dans le biberon !

La télé et l'ordinateur, c'est très utile aux enfants. Ça leur montre des trucs qu'on n'aurait pas le temps de leur montrer. Et ça leur apprend où on peut chercher l'information - précieux. C'est une véritable ouverture sur le monde. Moi, j'ai des souvenirs du pathet Laos, de l'OAS, du FLN et de la guerre d'Algérie parce que la télé était ouverte quand j'étais tout petit. Mais jamais les parents n'en auraient parlé entre eux. Et puis la télé, c'est un truc de socialisation. Tu veux que tes gamins soient les seuls de leur classe à n'avoir pas regardé les télétubbies ? Qu'ils souffrent et se sentent exclus ?

Ce sont les parents ou les enfants qui sont pathologiques, pas la télé ni les jeux vidéo. Si les enfants ont de la choucroute dans le cerveau, la télé ne va pas les abîmer plus. Ils vont regarder des émissions à la con de manière passive. Et des enfants cons, il y en a des paquets : il suffit de regarder leurs parents pour se faire une idée. Il suffit de lire les forums sur internet.

Sinon, les enfants pas cons vont utiliser la télé selon leurs capacités et leurs goûts. Mais un enfant n'a pas de limites, et c'est aux parents de fixer ces limites pour que la vie de l'enfant ne se résume pas à la télé (ou aux jeux vidéo). Il leur faut juste un peu de guidage, de contrôle, bref, de bon sens. Tu as ça en rayon ?

T'as compris le message ? Faut que je répète ?